Vous êtes ici

Zoom sur

Femmes et migrations

Nouveau dossier de la revue Hommes & Migrations.

couverture_hommes-et-migrations_1331

Le rôle des femmes immigrées dans les mouvements sociaux des sociétés où elles vivent en exil émerge comme nouveau domaine de recherches. L’engagement de ces femmes s’affirme sur tous les fronts. Ce numéro analyse la chronologie de leurs mobilisations depuis les années 1970, à la suite d’un travail de politisation des enjeux rattachés à leurs réalités migratoires et montre comment les luttes des jeunes générations font des identités multiples le terrain de leur émancipation.
En savoir plus

Les invisibles révélées

Le dernier numéro d’Hommes & Migrations invite à découvrir la diversité des engagements, souvent ignorés, des femmes issues de l’immigration.

« Les femmes ont toujours participé aux migrations, y compris dans des migrations dites « d’hommes seuls », écrit Mirjana Morokvasic, directrice de recherche émérite au CNRS. Et pourtant, la « vision globale de la migration comme phénomène exclusivement masculin s’est imposée partout », écrit celle qui fut l’une des premières à creuser le sujet.

L’essor des mouvements féministes a progressivement changé la donne, en favorisant une accélération de la recherche à la fin des années 1990. Le dernier numéro d’Hommes & Migrations, la revue éditée par le Musée national de l’histoire de l’immigration, explore le sujet sous de nombreux angles. Des chercheuses, mais aussi des militantes, des écrivaines, des journalistes, évoquent l’histoire et l’actualité de l’engagement des femmes issues de l’immigration.

La figure qui a longtemps prédominé est celle de l’épouse venue rejoindre son mari, explique Marie Poinsot, rédactrice en chef de la revue. Et pourtant... « Ces femmes et leurs descendantes ont des parcours multiples. Ce numéro montre combien elles sont actives voire combattives, notamment par leur engagement dans la citoyenneté locale. »

De la lutte contre les mutilations sexuelles au rôle des femmes dans les associations antiracistes franciliennes, Hommes & Migrations met en lumière de nombreux combats. Cette année, les femmes immigrées, très présentes dans les métiers du soin à la personne, sont en première ligne. Le Covid a montré combien « l’hôpital français tournait » grâce à ces « étrangères invisibles et déclassées », diplômées dans leur pays d’origine et pourtant rétrogradées dans leurs missions hospitalières, écrit la sociologue Francesca Sirna.

La revue explore également la présence féminine dans les collections du Musée, à commencer par la photographie. Si Martine Franck ou Janine Niepce surent porter un regard différent, la majorité des photos illustre l’unicité de la vision masculine qui a longtemps prévalu. À l’invitation de l’écrivaine Kidi Bebey, en résidence au Musée, des personnalités engagées commentent une sélection de ces clichés dans le portfolio de la revue. Un panthéon des personnalités féminines d’origine étrangère ébauche les fondations d’un parcours matrimonial que la littérature au féminin pourrait enrichir.

La collection d’art contemporain du Musée, en revanche, fait la part belle aux femmes, avec des artistes comme Mona Hatoum ou Ghazel. Un entretien avec cette dernière, ainsi qu’avec la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, concluent ce numéro très largement féminin.

Artcile d'Elodie de Vreyer pour le Journal du Palais. Novembre 2020.

« Femmes engagées », Hommes & Migrations n°1331, octobre-décembre 2020.
En savoir plus

À mon bel amour : dans un miroir

a-mon-bel-amour_dans-un-miroir.jpg

Une série de vidéos proposées par la Compagnie par Terre / Anne Nguyen et le Palais de la Porte Dorée.

Le Palais vu par...

kasbah

Nadir Moussaoui, alias KasbaH

Fermeture du Palais

palais_fermeture

À partir du 30 octobre 2020 et jusqu'à nouvel ordre.

Festival Visions d'exil 2020

affiche_vision-d'exil_2020

Samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre 2020. Annulé

Back to top