L’Établissement public du Palais de la Porte Dorée propose dans son offre de visite un parcours d’interprétation de l’histoire du Palais de la Porte Dorée qui permet de mieux comprendre l’histoire de ce monument unique, témoignage emblématique du style art déco mais également de l’histoire coloniale et de l’immigration en France.

Le parcours vise à donner les clés de lecture et de contextualisation de l’idéologie coloniale déclinée sur les fresques, les bas-reliefs et dans les salons. Il propose également des éléments de compréhension et d’appréciation historique, architecturale et artistique du bâtiment. Enfin, le parcours analyse l’articulation entre le Palais de la Porte et la créaton du Musée national de l'histoire de l'immigration. Il constitue, en ce sens, une possible étape préalable à la visite de l’exposition permanente du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Parcours historique © Eric BenquéParcours historique © Eric BenquéParcours historique © Eric BenquéParcours historique © Eric BenquéParcours historique. © Eric BenquéParcours historique. © Eric BenquéParcours historique © Eric BenquéParcours historique © Eric BenquéParcours historique © Eric BenquéParcours historique © Eric Benqué

Le parcours d’interprétation historique a été réalisé en deux temps :

  • d’abord l’implantation de textes explicatifs et de maquettes dans les jardins, le hall et le Forum avec une ouverture au public depuis septembre 2012
  • puis, dans un second temps, de véritables espaces muséographiés sur les mezzanines du premier étage qui constituent la phase finale du projet, avec une ouverture au public en septembre 2013.

Le parcours

Première phase

En 2012 a été ouverte au public la première phase de ce parcours, qui s’étend des jardins au Forum central, en accès libre. Des “feuilles” légères de béton, supports de lutrins explicatifs et illustrés (dont certains sont pourvus de tablettes tactiles) proposent aux visiteurs de découvrir les principales étapes de l’histoire du Palais. Les textes sont traduits en anglais et en allemand. Les tablettes tactiles interactives accompagnent les présentations de chacun des Salons et du Forum, permettant d’accéder aux détails des mobiliers ou des décors.

Différents focus sont ainsi faits sur l’Exposition coloniale internationale de 1931, sur les principes initiaux de l’œuvre d’Albert Laprade, architecte du Palais (1883-1978), sur les aménagements contemporains du cabinet Construire de Patrick Bouchain et Loïc Julienne en 2006, sur les éléments extérieurs dont l’exceptionnel bas-relief en façade, sculpté par Alfred Janniot (1889-1969). Des éléments sont aussi apportés, dans le hall du Palais, sur l’Aquarium tropical, sur les deux salons historiques et leur mobilier, œuvres des plus grands artistes de l’époque, sur les fresques et les mosaïques du “forum”, et sur le style Art déco dont le palais demeure un témoignage exceptionnel en France. L’ensemble de ces points d’arrêt comporte des illustrations. Le public peut notamment y découvrir : la statue de Drivier à l’entrée du Palais lors de l’inauguration, le projet du Salon Lyautey par Printz, le tableau de la vue générale de l’Exposition coloniale par Goor...

Le parcours permet également une nouvelle utilisation des deux kiosques dessinés par l’atelier Construire dans le Forum, ancienne salle des fêtes du musée des Colonies : ces kiosques abritent aujourd’hui deux maquettes conservées par l’établissement et qui sont présentées en permanence au public : d’une part, la maquette de l’Exposition coloniale de 1931, qui permet de resituer le Palais dans son environnement d’origine dans le bois de Vincennes ; d’autre part, la maquette de travail des architectes Patrick Bouchain et Loïc Julienne lors de la rénovation du Palais pour l’installation de la Cité, qui permet de découvrir à petite échelle les structures et les espaces du bâtiment. Cette maquette est accompagnée des maquettes de l’artiste Tadashi Kawamata (dépôts du CNAP), qui a élaboré pour le Palais des projets de rampe d’accès extérieure, à la fois œuvres poétiques et accès pour tous les publics au Palais.

Deuxième phase

Débutée en septembre 2013, elle permet de découvrir l’histoire des institutions successivement abritées par le Palais. Sur les deux galeries historiques se déploient quatre sections symétriques relatant les quatre grandes phases de l’histoire du Palais.

Par ailleurs, six points sont abordés dans chacune de ces sections : le choix du lieu et l’établissement de l’institution, le bâtiment en lui-même, les travaux et les affectations des espaces, les collections conservées et leur présentation, le contexte et la réception de ces institutions, l’impact de chacun de ces musées sur les regards et les idées de son temps et bien sur, la présence continue de l’aquarium, ses aménagements et l’évolution de la bio- diversité présentée.

Ce parcours présente des objets et documents conservés dans les collections de l’institution, comme les cartes postales et affiches de l’Exposition coloniale, des photographies des “Sans-papiers” de Mathieu Pernot, mais également des œuvres déposées par les musées du quai Branly, Orsay et Guimet, complétés par des documents d’archives numérisés essentiels à la mise en œuvre de ce parcours. Parmi ces dépôts d’œuvres, le public pourra notamment découvrir un “Portrait d’arabe au grand chapeau” par Etienne Dinet, œuvre orientaliste présentée dans le hall lors de l’Exposition coloniale, ou une figurine de Lakshmi, exemple des collections asiatiques du musée de la France d’Outre-mer, ou encore un haut de canne du Nigéria, illustrant les collections africaines du Musée des arts africains et océaniens.

La mise en place du parcours d’interprétation est pour l’établissement l’occasion de montrer au public un grand nombre de documents, objets et œuvres inédits comme par exemple des photographies de Bernard Plossu, des aquarelles de Mary Morin récemment acquises ou d’autre sorties de réserves de l’Aquarium tropical ou de l’établissement tels qu’un ravissant nécessaire de toilette en écaille de tortue et galuchat et de nombreuses affiches, cartes postales et documents d’archives...

Télécharger les repères bibliographiques autour du Palais de la Porte Dorée.